Les différents problèmes de vue et leurs verres recommandés

Myopie, presbytie, astigmatisme, hypermétropie sont des troubles qui affectent notre vision et peuvent influer sur notre vie de tous les jours.
Comment choisir ses verres de lunettes pour en limiter les effets ?
C'est ce que nous allons vous expliquer dans ce blog car bien que ces termes soient entrés dans notre langage courant, leur signification exacte et leur solution est parfois peu connue.

La myopie : 

Dans le cas d’un œil myope, le point focal se situe en avant de la rétine. Par conséquent, la vision de loin est floue.

Pour rétablir la netteté de la vue, on utilise des lunettes simple vision dont les verres unifocaux, de forme concave, sont divergents. Ils permettent de repositionner l’image sur la rétine.

La presbytie :

La presbytie est une déficience visuelle naturelle liée au vieillissement de l’œil. Au fil du temps, le cristallin perd progressivement de sa souplesse et n’est plus capable de se bomber suffisamment pour accommoder. La vision de près devient floue.

Ce processus de vieillissement, qui commence en réalité dès le plus jeune âge, fait en général sentir ses effets entre 40 et 45 ans. A partir de ce moment jusqu’aux alentours de 60 ans, la presbytie évolue rapidement, ce qui nécessite un contrôle régulier de la vue pour une adaptation efficace de la correction visuelle.

Il existe différentes solutions visuelles pour corriger la presbytie : verres progressifs, lunettes de proximité, voire verres unifocaux.

L'astigmatisme :

L’œil astigmate ne focalise pas tous les rayons lumineux au même endroit sur la rétine. L’image se forme en deux points distincts, ce qui entraine une vision imprécise de près comme de loin.

Ce défaut visuel est généralement dû à une irrégularité de la cornée, dont la courbure est légèrement ovale au lieu d’être ronde.

Pour corriger cette amétropie, on utilise des lunettes unifocales à verres toriques, dont la courbure compense celle de la rétine.

L'hypermétropie :

L’œil hypermétrope a des difficultés à voir net de près car le point focal se situe derrière la rétine. Il doit accommoder en permanence pour avancer le point focal. L’image devient floue quand l’œil atteint la limite de ses capacités d’accommodation.

Pour corriger ce trouble visuel, on utilise des verres unifocaux convergents, de forme convexe, qui replacent l’image sur la rétine.