PSIR - NOS LABELS


GOTS
:


Global Organic Textile Standard est la référence mondiale en terme d'évaluation des fibres biologiques, intégrant les aspects sociaux et écologiques, reposant sur une certification indépendante de toute la chaine d'approvisionnement.

Exigences environnementales
  • Toutes les étapes de la transformation des produits composés de fibres biologiques doivent être séparées de celles des produits composés de fibres traditionnelles et doivent être clairement identifiées.
  • Tous les intrants chimiques (ex. colorants, adjuvant et produits chimiques de transformation) doivent être évalués et doivent être conformes à un certain nombre d'exigences fondamentales sur la toxicité et la biodégradabilité/élimination.
  • Les intrants critiques comme les métaux lourds toxiques, formaldéhyde, solvants aromatiques, nanoparticules fonctionnelles, organismes génétiquement modifiés (OGM) et leurs enzymes sont totalement bannis.
  • L'utilisation d'apprêts synthétiques est limitée, les huiles d'ensimage et de tissage ne doivent pas contenir de métaux lourds.
  • Les agents blanchissants doivent être à base d'oxygène (pas de chlore).
  • Les colorants azoïques libérant des composants aminés carcinogènes sont interdits.
  • Les méthodes d'impression utilisant des solvants aromatiques et les méthodes d'impression plastisol utilisant des phtalates et PVC sont interdits.
  • Limitations concernant les accessoires (par ex. PVC, nickel, chrome ne sont pas autorisés, à partir de 2014, tous les polyesters doivent être recyclables après consommation).
  • Tous les opérateurs doivent avoir une politique environnementale comprenant des objectifs et des procédures visant à minimiser les déchets et les rejets.
  • Les unités de traitement humide doivent conserver des relevés complets sur l'utilisation de produits chimiques, la consommation d'eau et le traitement des eaux usées, y compris sur l'élimination des boues. Les eaux usées des unités de traitement humide doivent être traitées dans une unité de traitement des eaux usées fonctionnelle.
  • Les matériaux des emballages ne doivent pas contenir de PVC. À partir du 1er janvier 2014, tous les papiers et cartons utilisés dans les emballages, les étiquettes, etc. devront être recyclables par les consommateurs, ou certifiés FSC ou PEFC.
  • Exigences concernant la qualité technique et sur la toxicité humaine
  • Les exigences de qualité technique doivent être respectées (valeurs de résistance au frottement, à la transpiration, des couleurs, au lavage, au rétrécissement).
  • Les matières premières, les produits intermédiaires et les produits textiles finis de même que les accessoires doivent respecter les limites rigoureuses concernant les résidus indésirables.
  • Exigences sur les sociaux
  • Tous les transformateurs et fabricants de l'industrie textile doivent respecter des critères sociaux fixés par les normes fondamentales de l'Organisation Internationale du Travail (OIT). Ils doivent mettre en place une politique de responsabilité sociale avec des éléments définis pour atteindre les exigences de minima sociaux. Les conventions fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) listées doivent servir de base pertinente pour l'interprétation de la mise en œuvre adéquate et l'évaluation des critères sociaux.

Élimination du travail forcé
  • C29 - Convention sur le travail forcé
    C105 - Convention sur l'abolition du travail forcé
Liberté syndicale et reconnaissance du droit de négociation collective.
  • C87 - Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical
  • C98 - Droits d’organisation et de négociation collective
  • C135 - Convention concernant les représentants des travailleurs
  • C154 - Convention sur la négociation collective
Amélioration des conditions de travail
  • C155 - Convention sur la sécurité et la santé des travailleurs
Abolition du travail des enfants
  • C138 - Convention sur l'âge minimum
  • C182 - Convention sur les pires formes de travail des enfants
Suffisance des salaires
  • C95 - Convention sur la protection des salaires
  • C131 - Convention sur la fixation des salaires minima
- Horaires de travail décents
  • C1 - Convention sur les horaires de travail (industrie)
  • C14 - Convention sur le repos hebdomadaire (industrie)
  • C30 - Convention sur les heures de travail (commerce et bureaux)
  • C106 - Convention sur le repos hebdomadaire (commerce et bureaux)
Abolition de la discrimination
  • C100 - Convention sur l'égalité de rémunération
  • C111 - Convention sur la discrimination (emploi et profession)
Régularité d'emploi
  • C158 - Convention sur le licenciement
  • C175 - Convention sur le travail partiel
  • C177 - Convention sur le travail à domicile
  • C181 - Convention sur les agences d'emploi
Abolition du traitement brutal et inhumain
  • C29 - Convention sur le travail forcé
  • C105 - Convention sur l'abolition du travail forcé 
  • Certification de la filière textile entière
Les producteurs de fibres (agriculteurs) doivent être certifiés selon une norme agricole biologique nationale ou internationale reconnue et acceptée dans le pays où le produit fini est vendu.
Les organismes de certification des producteurs de fibres doivent être reconnus au niveau international selon l'ISO 65/17065, NOP et/ou l'accréditation IFOAM. Ils doivent également être accrédités pour pouvoir certifier selon le référentiel sur les fibres adéquat.
Tous les opérateurs, depuis les opérations post-récolte jusqu'à la confection ainsi que les commerçants doivent se soumettre à un cycle d'inspection annuel sur site et doivent détenir un certificat GOTS opérationnel relatif à la production / au commerce de textiles à certifier.
Les organismes de certification des transformateurs, des fabricants et des commerçants doivent être accrédités au niveau international selon l'ISO 65/17065 et doivent détenir l'accréditation GOTS conformément à la réglementation définie par "La procédure d'accréditation et les exigences pour les organismes de certification".



OCS


Organic Content Standard (OCS) s'applique à tout produit non-alimentaire contenant 5-100% de matière organique. Il vérifie la présence et la quantité de matière organique dans un produit fini. Il suit la matière première de la source au produit fini et ce processus est certifié par une tierce partie accréditée. Il permet une évaluation indépendante, transparente, cohérente et complète, et une vérification des allégations relatives aux matières organiques sur les produits. Il peut être utilisé comme un outil business-to-business pour donner aux entreprises les moyens de veiller que ce qu'ils obtiennent correspond à ce qu'ils paient et à ce qu'ils vendent.
 
La norme ne couvre pas la certification de la matière première elle-même - qui sera vérifiée indépendamment de la certification du processus de production. Elle n'aborde pas non plus les autres intrants, les aspects environnementaux du traitement (comme la consommation d'énergie, d'eau ou de produits chimiques), les questions sociales ou la conformité juridique. Les avantages de cette norme sont que les allégations biologiques effectuées sur les produits finis peuvent être pleinement soutenues par la certification par des tiers, la transparence est accrue et la confiance des consommateurs en est améliorée. L'industrie aura un processus clair et uniforme, ce qui conduit à une plus grande cohérence, efficacité et intégrité. 
Les utilisateurs de l'OCS sont des fabricants, distributeurs et détaillants, organismes de certification et organisations soutenant les initiatives biologiques. Il s'agit d'une norme volontaire qui n'est pas destinée à remplacer les dispositions légales ou réglementaires d'un pays. Il est de la responsabilité de chacun de démontrer la conformité à toutes les lois et réglementations en vigueur relatives aux pratiques marketing, de travail et des affaires.

Le Label OCS blended est dédié aux articles conçus avec un minimum de 5% de matières premières biologiques en mélange avec  des matières premières conventionnelles ou synthétiques.



PETA


L’association « Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux » (PETA) est la plus grande association de défense des droits des animaux au monde, avec plus de 6,5 millions de membres et de défenseurs. PETA a toujours été connue pour ses opinions intransigeantes sur les droits des animaux.

PETA et ses affiliées à travers le monde sensibilisent les responsables politiques ainsi que le public aux cruautés envers les animaux et promeuvent le droit de tous les animaux d’être traité avec respect.

PETA œuvre par le biais de la sensibilisation du public, par la recherche, la législation, des événements spéciaux, l’implication de personnalités ainsi que des campagnes de protestation. PETA croit en la non-violence et ne défend ni ne cautionne aucune action pouvant blesser des individus, humains comme non humains.

Selon le contexte, People for the Ethical Treatment of Animals France peut porter la dénomination « PETA France » ou « PETA ».



Notre société d'impression Française s'engage :


Avec des matières et des encres choisies pour répondre à nos créations

Une production environnementale encadrée par la norme ISO 14001

Une fabrication soignée encadrée par la norme ISO 9001

La volonté de travailler sur nos textiles et d’utiliser des encres respectueuses de l’environnement et de votre corps encadrées par la norme Oekotex

Une optimisation de la consommation d’énergie grâce à la norme ISO 50 001 où nous avons fait partie des 20 sociétés pilotes en France.

OEKO-TEX


Explication

Le STANDARD 100 by OEKO-TEX® est un système d'essais et de certification uniformisé à l'échelle mondiale pour tous les produits textiles bruts, semi-finis et finis à toutes les étapes de traitement ainsi que pour tous les matériaux accessoires. Exemples d'articles certifiables : fils, tissus et tricots bruts et colorés/finis, accessoires tels que des boutons, des fermetures éclairs, des fils à coudre ou des étiquettes, des articles de confection de différents types (vêtements de tous types, linge de maison et articles de ménage en textile, linge de lit, tissus éponge, etc.).

 

Critères

L'exigence principale du STANDARD 100 by OEKO-TEX® depuis son introduction en 1992 est le développement de critères d'essai, de valeurs limites et de procédés d'essai sur une base scientifique. Sur la base de son catalogue de mesures complet et strict contenant plusieurs centaines de substances individuelles réglementées, le STANDARD 100 by OEKO-TEX® tient compte :

 

  • Des réglementations légales importantes telles que les produits colorants azoïques, le formaldéhyde, le pentachlorophénol, le cadmium, le nickel, etc. interdits.
  • Nombreux produits chimiques nocifs pour la santé, même s'ils ne sont pas encore réglementés par la loi.
  • Exigences des annexes XVII et XIV de l'ordonnance européenne relative aux produits chimiques REACh ainsi que de la liste des candidats ECHA-SVHC dans la mesure où selon l'estimation des groupes d'experts de la communauté OEKO-TEX® elles s'appliquent aux structures plates, textiles, vêtements ou accessoires. Lors des mises à jour STANDARD 100 by OEKO-TEX®, les exigences sont prises en compte aussi efficacement et rapidement que possible en tant que discussions et développements jugés pertinents.
  • Des exigences du Consumer Product Safety Improvement Acts (CPSIA) américain relatives au plomb.
  • De nombreuses classes de substance également relatives à l'environnement

Certification

La condition préalable à la certification de produits selon le STANDARD 100 by OEKO-TEX® est que les différents composants d'un article correspondent aux critères demandés - en plus du tissu supérieur, par exemple aussi le fil à coudre, les intérieurs, les impressions, etc. ainsi que les accessoires non textiles tels que les boutons, les fermetures éclair, les rivets, etc.

D'autres conditions préalables sont la présence et l'utilisation de mesures d'exploitation d'assurance de la qualité ainsi que la signature contractuelle des obligations et d'une déclaration de conformité par l'auteur de la demande.